27/01/2018

Respect

Cette semaine, j’ai eu le grand plaisir de voir au POCHE/GVE, la pièce de théâtre « « La voiture américaine ». Lors de scènes sensibles, quelques sifflets sont parvenus du public.

A la fin du spectacle, après des applaudissements nourris, une comédien est restée sur scène pour nommer avec justesse que l’on ne siffle ni une femme, ni un homme. Puis, en rappelant que les sifflements ont été émis durant des scènes « en tension », qu’ils sont malvenus durant un spectacle.

Je remercie la comédienne d’avoir osé énoncer, face public, deux principes essentiels:

  • le sifflement est un acte ressenti comme irrespectueux par de nombreuses personnes. Il est donc à éviter.
  • Siffler une personne durant son travail est inadéquat, irrespectueux et peut avoir des conséquences sur la prestation effectuée,

Je finirai en ajoutant un troisième principe: même si le client est roi, il est attendu qu’il ait un comportement adéquat en tous lieux et toutes circonstances.  

21:46 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Faut vous acheter des specateurs en carton-pate, ils sont tres polis vous verrez. Évidemment, ils ne vous donneront pas un fifrelin mais au-moins vous aurez le silence. Sans vouloir vous vexer et c`est un ancien comédien amateur qui vous le dit, les comédiens qui ne supportent pas les sifflets ont intéret a oublier le théatre. Vous auriez bien fait rigoler Moliere.

Écrit par : Jean | 28/01/2018

Les commentaires sont fermés.