05/12/2015

La course de l'escalade : un bol de chaleur humaine

Vendredi matin, après avoir appris que je prendrais seule le départ du walking de la course de l’escalade, j’hésite à me présenter sur la ligne de départ car je me suis inscrite pour partager ce moment avec des amis et pour le bien-être que me procure la marche de nuit entourée d’une multitude de personnes dont le but commun est d’arriver à la fin du parcours sans être le meilleur. Je me pousse donc. Et bien fait m’en a pris.

J’entre dans le bus revêtue de mes habits de marcheuse de moyenne montagne, car pour participer il n’y a pas besoin d’un équipement particulier, et je me trouve assisse à côté de connaissances. Arrivées à Veyrier, l’accueil des plus convivial et des plus organisé nous permet de nous désaltérer avec un bon thé chaud et de vidanger notre vessie.

Bloc 5, je fais la connaissance d’un homonyme avec qui je marche en duo durant les 8,7 kilomètres, chacune relayant l’autre dans les moments de relâchement. Le slogan « contre la violence conjugale, vous êtes notre meilleur relais », inscrit sur mon t-shirt suscite des commentaires bienveillants. Les encouragements des habitants des communes traversées et l’ambiance musicale des stands de ravitaillement nous portent. De plus, les nombreux bénévoles qui jalonnent le parcours nous permettent de ne pas nous égarer et de partager sans encombre le bitume avec les automobilistes.  A l’arrivée, l’époux d’une co-équipière nous attend avec un succulant vin chaud fait maison qui réchauffe le corps et le cœur.solidaritéfemmes.JPG

Un grand merci aux organisateurs et aux nombreux bénévoles qui permettent à la course de l’escalade d’exister et de faire qu’elle soit plus qu’une action sportive qui promeut de la santé car, par son ambiance « bon enfant »,  elle enrichit le vivre ensemble.

 

 

17:55 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |